Le Lac des Cygnes

Représentations

dimanche 23 avril | 15h

Informations

  • TARIFS :
    Cat. 1 :
    TN : 38 / TP : 32 / TL : 30
    Cat. 2 :
    TN : 35 / TP : 29 / TL : 27
    -12 ans :
    TN : 20 / TP :15 / TL : 15
  • DURÉE :
    2h30 avec entracte
Réserver en ligne

Partager


Le Lac des Cygnes

dimanche 23 avril | 15h


Ballet national de Sibiu (Roumanie)


Le Lac des Cygnes
reste le ballet le plus joué au monde, même plus d’un siècle après sa création !

Ce ballet en trois actes, nous faire vivre le fol amour du Prince Siegfried pour la princesse Odette, condamnée par le vil sorcier Von Rothbart à se transformer en cygne le jour, et à redevenir femme la nuit. Apprenant cette malédiction, le Prince Siegfried fera tout pour briser le sort en se mariant avec Odette. Ce faisant, il s’exposera aux fourberies du sorcier et de sa fille… Parviendra-t-il à libérer sa promise ?
En 1875, à la demande du Ballet de Moscou, Piotr Ilitch Tchaïkovski compose son premier ballet : Le Lac des cygnes. En s’inspirant de sa vie personnelle tourmentée pour composer son œuvre, il révolutionnera l’approche de la musique classique. Il faudra cependant attendre vingt ans pour que ce ballet donne lieu à une première chorégraphie, par Marius Petipa (1895). Puis, en 1984, c’est Rudolf Noureev qui en donnera sa propre vision.
Entre duos romantiques et chorégraphies enlevées, les danseurs exceptionnels enchaînent Pas espagnol, Mazurka, Danse des grands cygnes… Sommet du ballet romantique, Le Lac des Cygnes, explorant les méandres de l’amour immortel, a envouté et continue de séduire des générations de spectateurs.


Un spectacle ITNG Productions

Distribution

Musique Piotr Illitch Tchaïkovski
Livret Vladimir Begichev
d’après une légende allemande

Chorégraphie d’après Marius Petipa et Lev Ivanov
Direction du ballet Ovidiu Dragoman
Chorégraphie Andrei Litvinov
Scénographie Anastasia Spataru

Avec
Sibiu Ballet Theater (Roumanie)
Odette/Odile Ayaka Nagai
Siegfried Kirill Ermolenko
Rothbart Joshua Legge
Pas de Trois Gabriella Delgado, Rio Sato, Elliot Bourke